Les étapes de fabrication

LA COUPE

DSCN4613Le bois utilisé est la pousse de châtaignier dont la coupe s’effectue en forêt, tous les trois ou quatre ans, pendant la période hivernale avant la montée de la sève. Les bois sont triés, ébranchés et mis en fagots sur place. La réception des bois se fait à l’usine où l’épluchage doit se pratiquer sans tarder.

 

L’EPLUCHAGE

DSCN2994DSCN3003

Cette phase de fabrication se pratique du mois de février au mois de mars. Les fagots sont placés dans des cuves d’eau bouillante, le feu est alimenté sous chaque cuve. Le temps de cuisson est d’environ deux heures, l’épluchage se fait manuellement dès que les bois sont sortis de la cuve.

SECHAGE ET TRIAGE DES BOIS

DSCN2988IMG_0587

Après l’épluchage, le bois est mis à l’extérieur afin que l’eau s’évapore complètement. Il faut pour se faire compter environ une semaine. Ensuite, le stockage est fait dans des hangars ventilés. Il faudra attendre au minimum un an avant de procéder aux différentes étapes de fabrication. La première manipulation est le tri des bois. Nous devons déterminer leur utilisation pour les cannes ou bâtons de marche en tenant compte de la longueur, de la grosseur et d’autres éléments selon les modèles.

LE COURBAGE DES CANNES

IMG_0732IMG_0715

IL’extrémité à courber est la partie la plus forte de la pousse, c’est-à-dire celle située au plus près de la racine, le bois est placé dans une cuve d’eau chaude afin de l’assouplir, puis il sera cintré sur une machine adaptée à cet usage, la poignée est courbée avec force et attachée pour l’empêcher de retrouver sa forme naturelle.

REDRESSAGE DES CANNES ET BÂTONS

IMG_0569IMG_0679

Les bois, afin d’être assouplis, sont d’abord placés dans un four quelques minutes,  ils sont ensuite redressés un à un sur un chevalet, c’est sans aucun doute l’opération la plus délicate car elle nécessite un certain nombre d’années pour acquérir le tour de main et assurer un bois bien droit.

PONCAGE

DSCN4855Il faut poncer soigneusement les nombreux nœuds du bois, le ponçage est pratiqué sur une ponceuse spécifique à notre métier. Les cannes poncées sont alors rangées dans un séchoir, où le temps de séchage varie selon les besoins. Ce local est chauffé jour et nuit par le même four qui sert au redressage.

 

LAVAGE ET FLAMBAGE

0507BY-605-ok100_1119

 

 

 

 

Les cannes ou bâtons sont alors lavés manuellement au sable et à l’eau chaude. Ensuite il faudra déterminer la finition désirée, les articles étant livrés en bois naturel ou flambés vernis. Pour les articles flambés, le travail est effectué à l’aide d’un chalumeau à gaz. Un deuxième redressage doit être effectué avant la finition.

POSE DE L’EMBOUT

IMG_0626Il existe plusieurs possibilités pour l’embout :

  • Bout rond en métal pour les cannes et bâtons d’enfants et certaines cannes d’adultes,
  • Bout en caoutchouc pour les cannes de marche utilisées en ville,
  • Pic et virole pour cannes et bâtons d’adultes utilisées sur les massifs montagneux.

 

FINITIONS

Quel que soit l’article, l’extrémité de la courbe ou le sommet du bâton est arrondi et poli. Lorsqu’il s’agit d’un bâton, un perçage est pratiqué afin d’y placer une dragonne en cuir après le vernissage.

Gravage et vernissage

DSCN3414dscn4783

Selon la demande, nous pouvons graver un edelweiss, un chamois, un épi de blé ou autre logo ainsi que le nom d’une localité, d’une région ou toute demande spécifique. Tout se termine par le vernissage et la pose de la dragonne en cuir pour les bâtons.

Publicités